Vous êtes ici : Accueil | Grands projets | Franchissement J.J. Bosc | Bilan/Après concertation
Imprimer la page

> Franchissement amont de la Garonne dit Jean-Jacques Bosc

RSS

Concertation

Bilan de la concertation Jean-Jacques Bosc


Le bilan de la concertation, du "Franchissement amont de la Garonne dit Jean-Jacques Bosc".

Le bilan de la concertation

Le rapport final du garant est disponible au téléchargement (pdf - 500ko)

Retrouvez également le bilan de la réflexion élargie dans les documents de ce dossier.

L’après concertation

Le pont Jean Jacques Bosc a fait l’objet d’une concertation préalable d’une durée de 18 mois qui s’est close en janvier 2011. Cette concertation a été un exercice de démocratie particulier, mobilisant plusieurs outils différents dans un cadre fixé par une charte de la concertation, consultable sur ce site, afin de renforcer la pertinence démocratique du processus.

A titre d’exemple, deux garants ont accompagné l’ensemble du processus et un comité permanent de la concertation, regroupant la plupart des associations concernées, à été constitué afin de définir en partie et d’accompagner la mise en œuvre du processus.

A l’issue de cette concertation, les recommandations issues du débat public ont été intégrées dans le projet d’ouvrage, notamment dans le préprogramme qui a été au cœur du concours mis en place pour sélectionner les équipes qui auront demain la charge de réaliser le pont. Ces recommandations sont également disponibles sur ce site en rubrique « documents ».

Une de ces recommandations portait explicitement sur la poursuite de la concertation, c’est-à-dire sur la façon de continuer à associer la société civile et ses représentants à la poursuite du projet, y compris dans sa phase de construction.

Le groupe de contact dont nous parlons ici est la déclinaison concrète de cette volonté partagée entre la Cub et les citoyens de poursuivre l’exercice de concertation engagé en 2009 et cela jusqu’à la livraison du pont prévue en 2017. La composition de ce groupe de contact est de même nature que celle du Comité Permanent de la Concertation, regroupant des associations, de simples habitants, des représentants des services techniques communautaires en charge du projet et des élus des 4 communes concernées par le pont et de la Cub.

Les missions de ce groupe de contact sont multiples et évolutives pour suivre l’avancement du projet.

Ses principales sont les suivantes :

  • - Etre une interface entre d’une part les territoires et leurs habitants concernés par le projet de pont et d’autre part la Cub, maitre d’ouvrage du projet,
  • - Continuer d’animer la concertation sur les points restant à définir, notamment ceux n’ayant pas été traité dans la concertation initiale. Il s’agit par exemple de la question des raccordements ou du lien à la Garonne,
  • - Veiller à ce que les outils de communication sur le projet soient adaptés aux enjeux et aux habitants et objectifs dans leur contenu,
  • - Veiller à ce que les recommandations issues du débat public initial soient effectivement mises en application et, en cas contraire, que les éléments d’explication soient apportés.
  • - Assurer un minimum d’approche transversale en travaillant sur l’articulation du pont avec les autres projets urbains se déclinant sur le même territoire et dont les interactions sont évidentes (Bordeaux Euratlantique ou salle Arena par exemple)

En d’autres termes, le groupe de contact doit permettre de conserver en phase de construction les principes de co-élaboration sur le projet et de transparence qui ont émergé lors de la concertation initiale

Dossiers à télécharger

Mise en ligne Lien du document Taille
30 juin 2011 rapport_final_garant_concertation_jjb_31032011.pdf - PDF 493.2 ko
21 juin 2012 Recommandations.pdf - PDF 135.3 ko

Agglo3D

Dernières contributions

  • 12 octobre 2014 à 22h50

    Un avis sur : Mode participatif

    Je suis atterrée par le contenu des documents de cette enquête publique qui tout en mettant en (...)

  • 1er octobre 2014 à 12h15

    Un avis sur : Révision du PLU 3.1

    Habitant de la commune de Martignas sur Jalle depuis 35 ans j’ai voulu vendre une parcelle de (...)

  • 14 août 2014 à 10h29

    Un avis sur : 50 000 logements

    Le logement est très important, dans n’importe quelle ville. L’impact sur l’économie n’est pas (...)

  • 24 juillet 2014 à 13h12

    Un avis sur : 50 000 logements

    La C.U.B est une métropole où il fait bon vivre. C’est sûrement la raison pour laquelle les "gens (...)

  • 12 juillet 2014 à 14h24

    Un avis sur : 50 000 logements

    Pourquoi un open data si’il n’est pas à jour ? Un open data est une bonne idée. Le problème : 95% (...)

Charte

Envisager la participation citoyenne à l’action publique locale, c’est bousculer les pratiques en remettant en cause des processus de construction du territoire (pris dans sa globalité : territoire politique, social, économique, culturel, spatial...).

C’est avant tout repenser la philosophie d’approche: il s’agit que la conception d’un territoire ne soit plus assurée dans le seul cadre d’une réflexion partagée entre deux types d’acteurs (la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’oeuvre) mais élargie à trois : la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’oeuvre, et la « maîtrise d’usage » que constituent les citoyens.

Lire la charte de la participation

Participez

Le principe de ce site est de mettre à la disposition du public l’équivalent des registres papiers disponibles en mairies avec les avantages qu’offrent le numérique.

Lire la suite