Vous êtes ici : Accueil | Projets locaux | Eysines Carès | Laisser votre avis

> Projet d’aménagement du secteur Carès à Eysines

RSS

Concertation

Concertation


par LASSEP

je suis proprietaire d’un terrain dans le quartier de carès mes grands parents et mon pére habitaient eysine ils n’ont jamais pu faire construire sur ce terrain et j’apprend que maintenant ont va surement exproprier les gens pour faire

un eco quartier.

.quand j’ai voulu acheter une maison avec mon budget il a fallu que je m’expatrie à plus de 50 km,j’avais toujours vecu dans la banlieu de bordeaux et je travaille toujours à bordeaux je me considere comme un" refugier de l’immobiler".je trouve tout ça un peu choquant de savoir que plein de gens vont profiter de tout ce projet et je pense que les proprietaires vont être les grands predants’ drôle de façon de faire du developpement durable tout cela ressemble fort à de la speculation immobiliere.

> Les réactions

  • Concertation ouverte | Projets locaux | Eysines Carès

    Une réaction à : Concertation RSS


    22/ 08/ 2012 - 16h08
    par clolaz

    CARES un secteur grevé de fortes contraintes par les pouvoirs publics

    · Un secteur viticole que la crise du XIXème siècle n’a pas atteint car cela été un simple appoint pour les propriétaires.

    · Un parcellaire hérité de l’histoire et de l’usage des lieux conduisant à un morcellement du foncier

    · Des contraintes hydrogéologiques majeures qui n’ont jamais été démontrées concrètement.

    · Un sous sol constitué d’un plateau calcaire réduisant les potentialités d’aménagement, mais qui n’a pas empêché la réalisation de la déviation.

    · Une réglementation inapproprié ayant gelé ce territoire depuis 1971

    · Un espace en déshérence, abandonné progressivement par les pouvoirs publics qui a favorisé des usages intempestifs

    · Une trame viaire héritée d’anciens chemins d’exploitation aujourd’hui toujours existant.

    · Une absence de desserte par les réseaux publics maintenue en l’état par ces dits pouvoirs publics.

    · Des possibilités d’urbanisation encadrées par les impératifs d’une hypothétique préservation de la ressource.

    ·

    · Rappel historique

    Le manque n’analyses fiables du plateau calcaire, l’estimation du substrat, l’absence de dessertes maintenue par les pouvoirs publics, le maintient volontaire dans un état léthargique de ce secteur ont favorisé précocement la déprise des terres agricoles. Les phénomènes de mitage et de colonisation par des usages intempestifs s’avèrent directement liés à la pré-existence d’une volonté de blocage du foncier.

    · Cet état de fait a été fixé et pérennisé par l’arrêté préfectoral du 22 juillet 1971 rendant la totalité du périmètre inconstructible.

    Avant cette date le foncier a évolué au rythme des successions. Cela a conduit à la constitution d’une majorité de parcelles étroites et longues. De cette structure foncière extrêmement rigide, la CUB et la mairie d’Eysines en joue pour faire valoir une sous estimation de la valeur des terrains.

    Ce site est resté à l’écart des efforts d’aménagement et de desserte en matière de réseaux d’assainissement et notamment en ce qui concerne les eaux pluviales Etat maintenu par la volonté de la CUB et de la mairie d’Eysines.

    En juillet 2000, une nouvelle étude hydrogéologique sans résultats probants, a conduit à la prise, le 25 janvier 2006 par le préfet de Gironde, d’un nouvel arrêté de protection des champs captant des sources hypothétiques de Cantinolles. Ce nouvel arrêté apporte une modification majeure à la réglementation puisqu’il autorise sous certaines conditions l’implantation de constructions dans le périmètre de protection rapproché des sources.

    Suite à cet arrêté la CUB et la mairie d’Eysines ont décidé de créer une ZAC afin de bloquer le foncier en leurs faveurs et de par le fait pénaliser les propriétaires en faisant des offres de prix scandaleusement basses.


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Eysines Carès
    D'accord
    Pas d'accord
    1 personne est d'accord

Participez

Le principe de ce site est de mettre à la disposition du public l’équivalent des registres papiers disponibles en mairies avec les avantages qu’offrent le numérique.

Lire la suite

Charte

Envisager la participation citoyenne à l’action publique locale, c’est bousculer les pratiques en remettant en cause des processus de construction du territoire (pris dans sa globalité : territoire politique, social, économique, culturel, spatial...).

C’est avant tout repenser la philosophie d’approche: il s’agit que la conception d’un territoire ne soit plus assurée dans le seul cadre d’une réflexion partagée entre deux types d’acteurs (la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’oeuvre) mais élargie à trois : la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’oeuvre, et la « maîtrise d’usage » que constituent les citoyens.

Lire la charte de la participation