Vous êtes ici : Accueil | Projets locaux | Mérignac-Pessac | Voir les avis
Imprimer la page

> Mérignac-Pessac

RSS

Concertation

La concertation est fermée depuis le Vendredi 4 mai 2012.
Voir l’avis de fermeture (pdf - 20ko)

  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac-Pessac

    Circulation dans le quartier Courtillas RSS


    03/ 05/ 2012 - 21h26
    par Association SUDVDO de Beutre

    Les habitants du quartier de Courtillas se plaignent depuis longtemps de la dangerosité

    croissante de la circulation sur l’avenue de Courtillas et le chemin de la Princesse, ainsi que

    de la difficulté à sortir du quartier par les rues La Fontaine, Péguy, Yvonnet et Princesse.

    Il serait inconcevable à leurs yeux que la réalisation de ce projet ne s’attache pas à résoudre

    les problèmes vécus quotidiennement alors que les demandes auprès de la mairie de

    Mérignac et de la CUB restent sans effets.

    Ils demandent que les 4 carrefours soient aménagés correctement pour sécuriser la

    circulation et favoriser l’insertion dans le trafic sur l’avenue.

    A titre d’exemple, donner la priorité aux véhicules entrant sur l’avenue aurait un double avantage :

    · Amélioration certaine de la sécurité pour ceux qui sortent des rues citées,

    · Effet de ralentissement de la vitesse sur l’avenue,

    (en notant que cette disposition n’a aucun impact sur le coût du projet présenté)


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac-Pessac
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac-Pessac

    Aménagement secteur Coutillas Bourgailh entre Pessac et Mérignac RSS


    04/ 03/ 2012 - 16h19
    par Raph V

    Résidant rue Henri YVONNET, nous attendons avec impatience l’aménagement de ce secteur trop délaissé.

    En effet, le projet apportera beaucoup de sécurité aux habitants, cyclistes et piétons des environs.

    Par exemple nous sommes obligés de prendre notre véhicule pour le moindre déplacement par soucis de sécurité, ce qui est désolant pour l’instant dans une zone verte.



    Dans ce projet, nous regrettons le peu de considérations de l’augmentation du trafic routier (voitures, camions, bus) sur cet axe entre Pessac-Mérignac et dans les rues avoisinantes.

    La création de transport en commun aujourd’hui totalement inexistant dans ce secteur permettrait de limiter cette affluence.



    Si un aménagement des rues perpendiculaires à l’avenue Beutre-Courtillas serait souhaitable (enrobage des voies, fossés, respect des limitations de vitesse à 50km/h...), il est en revanche impensable de passer en sens unique ces rues.

    En effet vue le nombre d’habitations et la longueur des rues de La Princesse, Jean De La Fontaine ou Henri Yvonnet, cela intensifierait le trafic déjà dense aux heures de pointes et les nuisances associées (sortie des habitations, bruits...).

    L’amélioration de chaque intersection est l’unique solution.



    Enfin, il faudrait voir le projet dans sa globalité, à savoir : le déplacement du Zoo de Pessac, le complexe de résidences touristiques, l’aménagement du site du Bourgailh et l’ouverture de la nouvelle déchetterie...


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac-Pessac
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac-Pessac

    Suggestions quant à l’aménagement de l’axe RSS


    12/ 06/ 2011 - 23h23
    par bristiel gauvin

    Bonjour,

    je n’habite pas très loin de la zone concernée par le projet, et je fréquente régulièrement les avenues de Courtillas, Beutre et Princesse en voiture et à vélo, que j’utilise par ailleurs régulièrement. J’ai étudié attentivement le projet, et voici donc mes suggestions.



    Le projet vise à améliorer la sécurité des piétons et cyclistes. J’aimerais d’abord rappeler l’existence de plusieurs catégories de ces derniers.



    • Les cyclosportifs, roulant à vélo de course, très sensible à la qualité de la route, et roulants à une allure relativement vive.
    • Les pendulaires, qui utilisent leur vélo en tant que véhicule pour se déplacer, et ce, quotidiennement. Ils cherchent un trajet le plus direct et court (en durée) possible.
    • Les promeneurs, dont l’intention première du déplacement est la ballade. Ils ne roulent pas vite (10-20 km/h) et préfèrent être éloignés des véhicules.

      De par sa nature, et de celle des équipements des alentours construits ou planifiés, le projet en concertation s’intéresse en priorité à ces derniers.

    L’aménagement proposé est en effet clairement destiné aux promeneurs, par son éloignement de la chaussée, la mixité piétons/cyclistes, les zigzags autour des arbres, la perte de priorité à chaque intersection. Néanmoins, par ces caractéristiques, il ne peut convenir aux pendulaires et cyclosportifs, qui ne l’utiliseront pas, préférant s’insérer dans le trafic.



    Aussi, voici quelques recommandations concernant le projet, afin qu’il soit bénéfique à tous.



    I) Concernant la partie pessacaise, entre le giratoire de Magonty et le chemin de la Princesse :



    • transformer la piste cyclable bidirectionnelle et le chemin piéton en aire piétonne, afin d’augmenter la lisibilité de l’ensemble, de marquer qu’il s’agit d’un couloir mixte destiné aux promenades douces, et ne pas inciter les automobilistes à y chasser les cyclistes préférant la chaussée ;
    • élargir la chaussée de 3 mètres afin d’y ajouter de part et d’autre une bande cyclable de 1m50, laquelle servira aux pendulaires et cyclosportifs.

    La largeur de l’aire piétonne précédemment évoquée peut être légèrement inférieure à celle prévue pour le chemin piéton et la piste bidirectionnelle contigus, lesquels auraient été de toute façon utilisés indifféremment par les promeneurs à pied et à vélo sans respecter l’espace dédié à chacun. Si possible, rendre l’aire piétonne plus rectiligne.



    II) Concernant la partie mérignacaise, entre le chemin de la princesse et la rue Jean de la Fontaine :



    la prolongation de la piste sur trottoir déjà établie le long de la partie nord de l’avenue de Coutillas ne serait pas commode, et ce, pour les raisons suivantes :



    • aux intersection, un tel aménagement éloigne les cyclistes de la chaussée, donc des véhicules, ce qui augmente leur chance de se trouver dans un angle mort ;
    • toujours aux intersection, toujours du fait de l’éloignement de la piste de la chaussée, celle-ci est ignorée par les automobilistes qui s’avancent jusqu’à la chaussée, au mieux, blocant le passage des cyclistes, au pire, les percutant, faute d’avoir prévu qu’il n’y avait pas que des piétons qui déboucheraient du trottoir ;
    • le revêtement de la piste sur trottoir le long de l’avenue de Coutillas n’est pas de bonne qualité, seuls les promeneurs peuvent l’emprunter, de par leur vitesse, sans être secoués ;
    • les cyclistes ne peuvent pas franchir un obstacle sur le trottoir (exemples : chantier, stationnement abusif) en toute sécurité, en raison du dénivelé entre le trottoir et la chaussée.

    Un aménagement séparant les cyclistes de la chaussée n’est souhaitable que lorsqu’il n’y a pas ou très peu d’intersections (y compris les accès riverains), comme c’est le cas pour la partie nord de l’avenue de Courtillas.



    Les pistes sur trottoirs en agglomération sont par ailleurs en contradiction avec le principe (et la règle) selon lequel les cyclistes ont l’interdiction de rouler sur les trottoirs.



    L’idéal serait donc de dédier la largeur prévue pour la piste cyclable à une bande cyclable, sur la chaussée, qui apporte une solution à chaque des points susvisés.

    Afin de rendre celle-ci plus sûre, il faudrait par ailleurs disposer, le long du marquage des bandes cyclables (y compris celle de la partie Pessac), des vibreurs à catadioptre, qui, en plus de mieux marquer sa présence la nuit, relèvent l’attention des automobilistes qui mordraient sur ladite bande. De tels dispositifs existent par exemple à Mérignac, avenue Pierre Mendès France, le long du tramway , et à Bordeaux, rue d’Ornano, entre les rue Héron et François de Sourdis.


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac-Pessac
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac-Pessac

    Contribution association SUD VDO de Beutre - 31/05/2011 RSS


    31/ 05/ 2011 - 10h07
    par Asso Sudvdo

    Projet de requalification de l’avenue de Courtillas – avenue de Beutre (Mérignac – Pessac)



    Le réaménagement de l’avenue de Beutre ne peut qu’être approuvé par les habitants confrontés à la dégradation des conditions de circulation dans le quartier du Courtillas.

    Nous rappelons qu’ils attirent l’attention de la CUB et de la commune de Mérignac sur le problème de la circulation routière dans ce secteur depuis déjà longtemps, c’est pourquoi le descriptif du projet tel qu’il est présenté sur le site de la CUB (participation.lacub.fr) nous surprend par ses limites.



    S’il est sage d’anticiper sur les conséquences des projets futurs, les riverains demandent que les difficultés présentes soient résolues au moins en même temps !



    Les demandes émises jusqu’à présent ne semblent pas avoir été entendues : les problèmes de circulation ne se limitent pas à l ‘avenue de Beutre, le danger est aussi présent sur le chemin de la Princesse et, dans une mesure peut-être moindre, sur les autres rues du quartier (La Fontaine, H. Yvonnet).

    Chemin de la Princesse :



    Il s’agit d’une rue étroite, sans trottoir et bordée de fossés parfois profonds, qui est devenue au fil des ans une voie de passage entre la D106 (puis l’avenue du Souvenir) au Nord et la D1250 au Sud, de plus en plus fréquentée, y compris par des camions.

    Malgré les demandes répétées des riverains pour réduire la dangerosité de la situation, le seul projet connu pour cette voie consisterait uniquement à rénover son revêtement bitumeux !

    Trottoir et piste cyclable ne seraient pas de trop au moins dans sa partie la plus habitée entre le chemin du merle et l’avenue de Courtillas.



    Intersection de la rue La Fontaine et de l’avenue de Courtillas :

    Son aménagement actuel ne permet pas à 2 voitures de se croiser, situation qui aboutit, lorsqu’elle se produit, à un arrêt de circulation sur l’avenue de Courtillas dans le sens Beutre – Pessac.



    D’une façon générale, nous demandons qu’une véritable étude des flux sur l’ensemble du quartier soit incluse à ce projet pour prendre en compte les réclamations des riverains sans attendre les conséquences d’un accident grave pour agir. La circulation, que ce soit à pied, en vélo ou en voiture y est véritablement dangereuse notamment aux heures de pointe.



    Rue Charles Péguy :

    Cette rue « oubliée » par la commune de Mérignac est restée dans son domaine privé.

    Nous souhaitons qu’elle soit rattachée au domaine de la CUB et que son intersection avec l’avenue de Courtillas soit traitée à l’identique des rues La Fontaine et Henri Yvonnet.


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac-Pessac
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac-Pessac

    Pistes cyclables et piétionnières RSS


    11/ 05/ 2011 - 16h21
    par Hervé Blanchard

    J’applaudis des deux mains cet aménagement, pour lequel j’avais interrogé la municipalité il y a déjà longtemps !



    L’ensemble des Mérignacais de cette zone (Courtillas, au sud de la Voie de Dégagement Ouest vers ST Jean d’Illac), sommmes isolés des transports en commun.

    Ayant un tropisme (associatif, commerçant, culturel, etc ...) vers Pessac Alouette, mais sans en avoir ni les avantages (équipements sportifs municipaux, école de musique, etc ...) ni les informations (réservées aux habitants de Pessac), il nous est de plus extrêmement difficile, pour nous et surtout nos enfants, de rejoindre les transports en commun (pusi ensuite le tram à Pessac centre), vu la dangerosité des voies ne permettant même pas d’y circuler à pied !



    Dans ce projet, relativement bien conçu et attendu de longue date, un élément semble poser problème : C’est le passage de la piste cyclable ( et piétons ? le plan_programme est un peu flou sur ce point) de 2 voies, avant la rue de la princesse, à 1 voie unilatérale après (avenue de Beutre). Si la configuration du terrain et de la voirie ne permet pas de faire autrement (vu le peu d’espace restant , et la profondeur des fossés), alors il convient absolument de mettre, comme à l’entrée du Bourgailh, un autre ralentisseur, permettant à nos enfants se rendant au Bourgailh en vélo ou à pied vers les transportds en commun, de traverser en toute tranquilité la voie lors du changement de côté de cette piste cyclable. (Ce quartier jadis plutôt vert, se densifie actuellement par un nombre de nouvelles constructions important, des familles entières s’y installent avec des enfants).

    à noter également que cette voie est devenue l’axe de délestage vers la rocade de l’ensemble des lotissements environnants de Pessac et Mérignac (Cap de Bos, Magonty, etc ...) : Il en résulte que la plupart des automobilistes l’empruntent aux heures de pointes dans un flot continu et souvent à vive allure (limitations de vitesses non respectées).

    En synthèse :



    • N’y a-til pas moyen de mettre la piste cyclable des deux côtés sur l’ensemble du projet ? ou alors sécuriser vraiment le franchissement de la voie ?
    • Quels sont par ailleurs les éléments prévus pour limiter effectivement la vitesse des véhicules empruntant cet axe ?

    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac-Pessac
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac-Pessac

    Consultation sur la requalification de l’avenue de beutre RSS


    12/ 04/ 2011 - 16h48
    par martin nicolas

    Etant riverain de la rue jean de la fontaine je suis incompodé par l’etroitesse du carrefour entre la rue jean de la fontaine et l’avenue de beutre .

    En effet la largeur de voie réduite au niveau de la rue jean de la fontaine ne permet pas a deux voitures circulant en sens inverse de passer .

    cela implique quand vous arrivez de merignac de laisser sortir les vehicules venant de la rue jean de la fontaine pour pouvoir s’y engager .cet arret sur l’avenue de beutre est tres dangereux car ce carrefour est positioné en sortie de virage et les voitures arrrivant de merignac ne vous voient qu’en sortie du virage.

    La remise du carrefour au meme gabarit que le reste de la rue jean de la fontaine n’est pas prevus sur les plans projet .

    si techniquement cet elargissement n’est pas possible il serai judicieux d’instaurer un sens unique dans la rue jean de la fontaine dans le sens chemin de beutre rue des pivoines et d’organiser le retour en mettant en sens unique egalement la rue henry yvonnet dans le sens chemin du merle chemin de beutre

    cette solution comporterai beaucoup d’avantage (engagement plus fluide dans la rue jean de la fontaine et supression de la sortie de celle ci actuelement tres dangereuse car en sortie de virage ,etroitesse des rues jean de la fontaine et henry yvonnet pour un double sens et sortie sur la rue henry yvonnet vers chemin de beutre beaucoup moins dangereuse.

    En esperant que vous integrerez au projet une solution a ce probleme qui greve tout les riverains de ces rues.


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac-Pessac
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac-Pessac

    piste cyclable Avenue Kennedy a Merignac RSS


    06/ 04/ 2011 - 10h27
    par Deschamps Pierre

    Ne serait-il pas possible de faire une piste cyclabe , au moins sur un cote , avenue Kennedy Merignac ; cette avenue tres passante est extremement dangereuse pour les cyclistes qui frequente le complexe sportif Colombier ce qui est mon cas .Je frequente ce complexe depuis son ouverture avec quelques amis (ex Dassault ) et , je vous l’assure , il tres angoissant d’y circuler . Merci Messieurs de bien vouloir prendre ma demande en consideration


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac-Pessac

Imprimer toutes les contributions

Agglo3D

Dernières contributions

  • 12 octobre 2014 à 22h50

    Un avis sur : Mode participatif

    Je suis atterrée par le contenu des documents de cette enquête publique qui tout en mettant en (...)

  • 1er octobre 2014 à 12h15

    Un avis sur : Révision du PLU 3.1

    Habitant de la commune de Martignas sur Jalle depuis 35 ans j’ai voulu vendre une parcelle de (...)

  • 14 août 2014 à 10h29

    Un avis sur : 50 000 logements

    Le logement est très important, dans n’importe quelle ville. L’impact sur l’économie n’est pas (...)

  • 24 juillet 2014 à 13h12

    Un avis sur : 50 000 logements

    La C.U.B est une métropole où il fait bon vivre. C’est sûrement la raison pour laquelle les "gens (...)

  • 12 juillet 2014 à 14h24

    Un avis sur : 50 000 logements

    Pourquoi un open data si’il n’est pas à jour ? Un open data est une bonne idée. Le problème : 95% (...)

Charte

Envisager la participation citoyenne à l’action publique locale, c’est bousculer les pratiques en remettant en cause des processus de construction du territoire (pris dans sa globalité : territoire politique, social, économique, culturel, spatial...).

C’est avant tout repenser la philosophie d’approche: il s’agit que la conception d’un territoire ne soit plus assurée dans le seul cadre d’une réflexion partagée entre deux types d’acteurs (la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’oeuvre) mais élargie à trois : la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’oeuvre, et la « maîtrise d’usage » que constituent les citoyens.

Lire la charte de la participation

Participez

Le principe de ce site est de mettre à la disposition du public l’équivalent des registres papiers disponibles en mairies avec les avantages qu’offrent le numérique.

Lire la suite